Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte libre

photo de Nan Goldin

Elucubrations souterraines :
quelques égarements,

délires de l'esprit et autres
psychoses de ce genre...

 

27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 11:58



 

Il s’est passé quelque chose…
Je me suis laissé aller,
Dans un total oubli de moi-même,
Envahi par la nuit,
Le silence et la plénitude.

J’ai trouvé la liberté :
Perdre tout espoir.

C’est cela la liberté,
Tout devient lointain.
Ne plus rien ressentir.

Une vie qui s'achève,
Minute après minute,
En des heures toxiques.
Mourir d'un moment à l'autre.

Rien n'a changé.
Rien n'est résolu.
C'est sans importance.

Ma douleur me rassure,
Exacerbée et vivifiante.
Vivre intensément.

Et que ce qui doit arriver, arrive




 

 

Photo : Série "Nighttown" by Stephen Wilkes

Partager cet article
Repost0
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 23:10





Suivre les impulsions de mon corps.
Mouvement, ombre.
Extension du temps.
Chercher aller plus loin encore.
Sentir, humer à pleine bouche.
Just breathe…

Je ne sais plus rien.
C’est insensé. Je ne sais plus.
Et là, des airs, quelque part en moi, parlent.

Sentir, te ressentir toi.
Retrouver mon odeur sur la tienne,
En ta peau.
Mon haleine, dans ta bouche.
Te serrer fort, très fort.
Ecraser mon corps.
Tu as peur…

Te berce, te caresse et toi là,
Sur mon ventre,
Me cherche, te cherche, disparaissent.
Obscurité…

Se transforment,
haut et au loin,
Se transportent,
Se mêlent et s’apaisent au bord,
S’effleurent, s’emmêlent la peau.

Mais de peur, elle se disperse, se dissout.
Il ne reste que des traces d’elle-même.
Que ta lisse créature. Le vide de toi.
Tu es en quelque sorte déjà parti.
Déjà autre. Autre part.
Just believe.




Photo : Mathilde by Emil Schildt
Partager cet article
Repost0
14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 22:34



[Extrait du film Fight Club de David Fincher]


Créer des microsociétés invisibles,
Sans géographie fixe,
Toujours dans l'histoire mobile.

Magnifier les libertés primitives,
Celles fondamentales de choisir,
vouloir et décider.

Pas de révolution dans la société,
Surtout des modifications personnelles,
Politique des agencements libres.

Entrecroisement de personnes,
Mouvement de cercles,
autour de soi
selon son vouloir propre.


liens organiques
aux énergies affectives,
dans l'accueil de l'autre,
où prévaut la jouissance mutuelle.
Partager cet article
Repost0
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 23:56




Solitaire, pitoyable et déchiré,
A l'Abîme suprême,
Ecoute la sourde permanence des choses.

Rappelle à toi l'instant éprouvé au désert,
Les murmures d'une sombre lune,
La raréfaction d'une âpretée envolée.

Réfractaire, méprisable et dépravé,
Aux Dépouilles extrêmes,
Redoute la lourde perdurance des choses.

Souviens-toi du moment éprouvé en hiver,
Les morsures de ton infortune,
La rétractation aux duretées oubliées.

Pauvre veilleur, effroyable et éploré,
A la mort si certaine,
Ressent encore l'exacte constance des choses.

Enlace cette nuit comme unique enfer,
D’une usure à la saveur brune,
La saturation de réalités blessées.

Long promeneur, immuable et effacé,
A la vie tellement pleine,
Pressent cette grande confidence des choses.

Embrasse ton présent comme seul univers,
Tel l’embrasure d’un ciel prune,
La vénération de puretés élevées.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 21:49




Mon corps est l'ancre que je jette
en désespoir de cause, ultime recours,
dans la profondeur d'un monde qui m'échappe
immensément vide.

Devant l'absence
furieusement
je me débats.



Partager cet article
Repost0
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 22:38


[extrait d'Alien 3 (director's cut version) de David Fincher]



Deviens homme imaginant, rêvant, fantasmant,
Deviens bête qui dévore, homo ludens.

Comprends bien que la folie est productrice
De vertus aussi fécondes
Que celles nées de l'antique sagesse.

Part de tes peurs, de tes angoisses et de tes peines.
Entre doute et croyance,
Associe tes certitudes aux incertitudes, l'eau à la terre.

Vie entre ordre et désordre
Et par cette sente,
nourrie toi du risque quotidien.

Joyeuse Pâques.
Partager cet article
Repost0
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 00:39
je ne suis qu’une petite poignée de bras secs avec une bouche tordue, le corps vide, les yeux gonflés, répugnant de faiblesses, de nausée. Cette force qui va et vient sans cesse, me quitte revient et s’enfuit. Aussi vite. Au fond de moi j’entends ces cris qui glissent le long de mes côtes et m’entourent de leurs multiples bras.
Un appel, il faut dormir.
Chercher...
Exit le grand sommeil, si profond, si calme.
Rêver. Des rêves…



[extrait du film 28 days later de Danny Boyle]




Tant d’étoiles me piquent.
Je me hais, je vous hais,
De m’avoir ôté,
volé
La confiance du sacré.



Partager cet article
Repost0
31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 04:08



Je bosse, je dors.

je trime, je pionce.

Le jour de repos, je lanterne.
Je fais rien d'autre.

De la musique qui m'emporte comme un narcotique.

La voilà ma vie.
Ma vie, c'est rien.
Je suis rien.

Infiniment rien


 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 00:16



je baise comme je me noie

  se noyer comme se perdre dans l'alcool
je me perds comme je m'égare dans les chimères

je m'agite comme un pantin et finit par me défoncer le bocal

Partager cet article
Repost0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 00:53

(requiem for a dream)

 


Ce soir
  TOUT PLANTER


Partir loin, très loin
ailleurs

Beyond


 

 

 

Partager cet article
Repost0